Projet ACTT – Accès au dépistage et au traitement du cancer en réponse à la COVID 19

Accroître l’utilisation des tests de dépistage du cancer moins effractifs au moyen de l’IA et de la technologie.

Budget du projet* - 2,6M $

Coinvestissement des partenaires – 1 M$

Coinvestissement de la Supergrappe – 1,6M

Canexia Health – $1.59 M

*Montants prévus au contrat au 30 septembre 2020. 

Partenaires du projet

Aperçu du projet

Le traitement des maladies et des troubles de santé non associés à la COVID a été sérieusement ralenti durant la pandémie.

Par exemple, les biopsies de tissus cancéreux ont été repoussées de plusieurs mois, ce qui a occasionné chez les patients des retards de diagnostic et de traitement. En Ontario seulement, on estime que le nombre d’interventions chirurgicales oncologiques a diminué de 40 % à la fin mars et au début avril comparativement à la même période en 2019, touchant ainsi au moins 1 700 patients. Les retards perdureront même après la pandémie étant donné que les systèmes de santé devront faire du rattrapage en plus de traiter les nouveaux cas.

Le projet ACTT pour l’accès au dépistage et au traitement du cancer en réponse à la COVID 19 vise à accélérer la conduite des tests durant la pandémie en ayant recours à un test d’ADN peu effractif pour les patients atteints de cancer, test qui représente une solution de remplacement aux biopsies chirurgicales de tissus.

Ce projet est mené par Canexia Health (anciennement Contextual Genomics) en partenariat avec l’Université Queen’s, AstraZeneca Canada, l’Association des laboratoires régionaux de l’Est de l’Ontario, Genolife, Semaphore Solutions, emtelligent, Xtract AI, Novateur et Illumina.

Cette solution ne nécessite auprès du patient que le prélèvement d’un échantillon de sang qui est ensuite analysé au moyen d’une puissante technologie d’apprentissage machine et d’intelligence artificielle qui permet de déceler des fragments d’ADN libérés par les tumeurs cancéreuses. La solution actuelle servira initialement au dépistage des cancers du poumon, du sein et du colon. Le projet ACTT permettra aussi de dépister divers autres types de cancer, ce qui fera passer de 40 000 à 70 000 le nombre de patients canadiens atteints du cancer qui pourront bénéficier de cette option chaque année.

Dans le cadre du projet ACTT, des tests seront aussi menés auprès de 2 000 patients pour déterminer si cette nouvelle méthode peut être admissible à l’assurance-santé provinciale, ce qui permettrait de réaliser des tests à l’interne dans les hôpitaux et laboratoires canadiens.

En outre, grâce à ce programme, les travailleurs de la santé et les patients immunodéprimés atteints de cancer peuvent éviter d’être exposés à la COVID-19 étant donné que les tests peuvent être réalisés à distance. Les patients des régions rurales et éloignées bénéficieront aussi d’une plus grande accessibilité à ces nouveaux tests.

À vous de jouer

Votre organisation peut se joindre à la Supergrappe de deux façons, et commencer à s’engager dans des projets concertés conçus pour développer des technologies numériques de calibre mondial tout en assurant l’épanouissement de notre écosystème et l’accroissement de nos capacités, à mesure que nous devenons un chef de file mondial en matière de transformation numérique de notre économie et de notre société