Mise en commun des données sur l'eau douce

Exploiter les données de surveillance de l’eau pour en améliorer l’utilisation, la conservation et la gestion.

Budget du projet* - 5M $

Coinvestissement des partenaires - 3,3M $

Coinvestissement de la Supergrappe – 1,6M

Carl Data Solutions – $1.40 M
Teck Resources Limited – $0.08 M
University of Victoria – $0.03M
Living Lakes Canada – $0.10 M

*Montants prévus au contrat au 30 septembre 2020. 

Partenaires du projet

Aperçu du projet

L’eau douce est essentielle à notre santé, à nos collectivités et à l’avenir de notre économie. L’approvisionnement mondial de cette précieuse ressource est constamment menacé par la demande croissante d’utilisations humaines et industrielles, et par les pressions grandissantes liées au changement climatique. Selon un rapport de l’Organisation des Nations Unies paru en 2016, on s’attend à ce que la consommation d’eau grimpe de 85 pour cent d’ici 2030, alors que la demande devrait excéder l’offre de plus de 40 pour cent.

Surveiller l’utilisation de l’eau et son approvisionnement est donc crucial pour pouvoir surmonter ces difficultés. La cueillette des données peut aussi produire un bulletin de santé de l’écosystème en temps réel, et permettre une utilisation, une conservation et une gestion plus éclairées de l’eau.

Carl Data Solutions dirige le projet de mise en commun des données sur l'eau douce, qui regroupe Teck Resources Ltd., Microsoft, Astra Smart Systems, i4C Innovation, Living Lakes Canada, l’Université de Victoria et Genome BC. L’objectif visé est de développer et mettre en œuvre une plateforme qui exploitera les données de surveillance de l’eau d’un bassin fluvial pour mieux comprendre la santé de l'écosystème environnant.

Le projet se concentre sur le bassin du fleuve Columbia, dans le sud-est de la Colombie-Britannique. La région possède une géographie variée, allant des étendues sauvages éloignées aux grandes zones industrielles consommatrices d’eau. Les données et les systèmes de surveillance et de gestion de l’eau des municipalités, de l’industrie, des autorités de réglementation et des collectivités autochtones sont connectés, et leur information est centralisée et sécurisée dans le nuage informatique.

Des données en temps réel sont aussi recueillies dans toute la zone témoin à l’aide d’un réseau de capteurs de faible puissance et à faible coût qui sert à mesurer l’eau quantitativement et qualitativement, ainsi que le volume des précipitations et d’autres données climatiques. Ces données de biosurveillance nous permettront de mieux comprendre la relation entre la qualité de l'eau, les micro-organismes et les activités industrielles. De plus, les données en temps réel associées à des outils de visualisation vont améliorer la gestion régionale de l'eau.

Avec le temps, cette plateforme constituera un outil de surveillance avancé pouvant permettre à chaque région du Canada et du monde d'utiliser les données pour protéger l'eau, les personnes, les écosystèmes et l'économie, alors que la demande en eau douce ne cesse d'augmenter.

À vous de jouer

Votre organisation peut se joindre à la Supergrappe de deux façons, et commencer à s’engager dans des projets concertés conçus pour développer des technologies numériques de calibre mondial tout en assurant l’épanouissement de notre écosystème et l’accroissement de nos capacités, à mesure que nous devenons un chef de file mondial en matière de transformation numérique de notre économie et de notre société