Protéger nos océans

Protéger nos pêches sauvages par la surveillance numérique de nos précieuses ressources océaniques

Budget du projet* - 1,5M$

Coinvestissement des partenaires – 0,9 M$

Coinvestissement de la Supergrappe – 0,7M$

MDA Systems – $0.32 M
VizworX Inc. – $0.34 M

*Montants prévus au contrat au 30 septembre 2020. 

Partenaires du projet

Aperçu du projet

L’humanité dépend depuis longtemps pour sa survie des cinq océans de la planète qui lui servent par ailleurs au transport maritime, au tourisme, à la pêche et à la production d’énergie. Ensemble, ces océans sont à la source de biens et de services d’une valeur de 25 000 milliards de dollars par année, ce qui suffirait à les placer au rang de septième économie du monde.

Toutefois, les secteurs de la pêche et de l’aquaculture, qui alimentent l’ensemble de la planète et constituent le gagne-pain de presque 12 % de la population mondiale, sont maintenant fragilisés par la pêche illégale, non déclarée et non réglementée. Cette pratique ampute l’économie océanique de plus de 23 milliards de dollars par année et met en péril la pérennité de la faune marine et de l’industrie de la pêche.

La pêche est généralement pratiquée par des navires clandestins qui ne signalent pas leur position et échappent aux systèmes de surveillance publics. Cette situation fait peser une menace réelle et croissante sur les stocks de poissons. À l’heure actuelle, environ 30 % des stocks de poissons sont surexploités tandis qu’environ 60 % d’entre eux sont pleinement exploités.

Les activités maritimes non déclarées et non détectées créent aussi des problèmes en matière de droits de la personne, de traite des personnes et de sécurité aux frontières maritimes.

La protection de nos océans repose sur les signalements volontaires des navires quant à leur origine, aux espèces qu’ils pêchent et à la validité de leurs droits de pêche dans le secteur. Les vaisseaux clandestins cherchent à s’esquiver en vue de commettre leurs infractions et profitent de l’absence d’un système de détection global qui permettrait de les localiser.

Ce projet met à profit la surveillance satellitaire, l’intelligence artificielle, l’analyse des mégadonnées et les techniques de visualisation des données pour être en mesure de reconnaître ces navires et de les inscrire sur une liste noire, pour ensuite poursuivre leurs propriétaires afin de protéger nos ressources halieutiques mondiales et nos écosystèmes marins.

À vous de jouer

Votre organisation peut se joindre à la Supergrappe de deux façons, et commencer à s’engager dans des projets concertés conçus pour développer des technologies numériques de calibre mondial tout en assurant l’épanouissement de notre écosystème et l’accroissement de nos capacités, à mesure que nous devenons un chef de file mondial en matière de transformation numérique de notre économie et de notre société